July 05, 2005

vivre et applaudir

Comme le dit le petit Tunui, ici on fait dans le rap intello de geek. Comme le dit aussi Patrick Goujeon, l'un des rares écrivains qui parlent bien de hip-hop, auteur chez Gallimard de "Moi Non" et de "Carnets d'Absence", il y a dans le rap "quelque chose qui me plait énormément dans le côté j'ai la dalle. pas dans le côté K-Maro". Et pourtant, avec le soleil qui nous tape joyeusement sur les épaules, avec les jours qui n'en finissent plus de s'allonger, on a envie d'une musique un peu plus légère. Pas envie d'entendre parler de béton et de misère. Ca tombe bien : certains font ça très bien. Deux petites trouvailles pour hocher de la tête en souriant.



Zap Mama - Vivre
Zap Mama - Yelling Away (feat. ?uestlove, Common & Talib Kweli)
[from Ancestry In Progress]

Zap Mama, aka Marie Daulne, décrit elle-même l'évolution de son groupe en 3 phases : à l'origine un groupe a capella centré sur l'orchestration des voix, incorporant dans un deuxième temps les instruments traditionnels de l'Afrique de l'Ouest, c'est armée de ce bagage musical qu'elle s'est ensuite dirigée vers les Etats-Unis, à la rencontre du hip-hop en général et des Roots en particulier. "Ancestry In Progress", publié fin 2004, est le fruit de cette rencontre : un ovni néo-soul, produit sous la bienveillante supervision du Roots en chef, ?uestlove, et regorgeant par conséquent de sons made in Phillie, mais le tout est servi par une voix beaucoup plus pleine, plus forte. Une voix qui charrie toute une histoire mais qui dit surtout la force des sourires qui finissent toujours pas revenir. C'est d'autant plus fort que les arrangements pour le moins inhabituels fonctionnent parfaitement avec les voix de Kweli et de Common. Quant au duo avec Erykah Badu, c'est indéniablement un des temps forts de l'album : je vous laisse soutenir cet artiste et acheter son album pour le découvrir.

A ce sujet, pour ceux d'entre vous qui ne sont pas encore au fait des choses, la dernière livraison de Common, "Be", produite en partie par Kanye West, est tout simplement phénoménale.

[Buy]
Square 1 - Applause
[from Walk Of Life]

En prêtant l'oreille à Square One, on est persuadé d'être tombé sur une perle oubliée des glorieuses années Rawkus. Un rap posé, "conscient", intelligent, élaboré sous les arches d'Atlantic Avenue au milieu de Brooklyn. Rien n'est moins vrai. L'album "Walk Of Life" date de 2001 et il est l'oeuvre d'un collectif basé à Munich et dont deux membres sont Iraniens. L'un d'eux est un prodigieux MC : il s'appelle Rasul Allah, il sonne comme Pharaoh quand il s'énerve et plus comme un membre caché de Quannum quand il est calme. Il écrit des textes d'une densité et d'une beauté qui le place loin au dessus de nombreux rappers pourtant bien établis et régulièrement portés aux nues. Ici, on parle de rap autant que de poésie. Une poésie urbaine, parfois glaciale, une poésie qui a vu des endroits variés, des choses étranges. Une poésie dure et belle. Une poésie souvent plus positive qu'il n'y parait.

Le tout est mis en musique par Iman, un homme qui produit des beats sur lesquels un Kweli des grands jours ou un Mos Def d'avant la chute feraient merveille. Du très lourd qu'on découvre ici avec un "Applause" de très haut vol, un morceau parfait, inévitable, à la fois direct et élaboré. Une preuve : les élèves, même ceux qui sont tout au fond de la classe et qui ne semblent pas tout comprendre, peuvent aisément dépasser leurs maîtres.

L'album fourmille de featurings d'artistes américains, mais c'est quand le groupe fait son marché sur la scène locale qu'il fait bonne pioche. Le reggae-man germano-congolais Patrice vient faire vibrer "Fallen Angels" de son timbre habité.

[Buy] Amazon à 50€, mais chez Crocodisc ou O'CD, avec un peu de chance, aux alentours de 5€


6 comments:

rim said...

pour avoir vu zap mama en concert et écouté régulièrement son album : ne loupez pas zap mama !!!

olive said...

En vlà une idée qu'elle est bonne de poster du zap mama !
Juste deux précisions : c'est Marie Daulne avec un D comme Dusse, et ce disque est chez luaka bop, l'excellent label de David Byrne

Garrincha said...

merci (c'est noté - et corrigé)
Je suis cependant surpris de ne pas constater un déferlement enthousiaste sur Square One. Grosse claque pour ma part ...

Je connais très mal David Byrne et je serais preneur de conseils pour mieux connaitre ce grand bonhomme. Je vais en fair eun psot d'ailleurs ...

rim said...

Square One çà le fait aussi beucoup, t'inquiètes… eh eh !!!

Anonymous said...

Très sympa Zap mama, d'ailleurs je vais de ce pas contribué à la production du prochain. Je ne suis pas un grand fan de rap mais square 1 c'est vraiement pas mal dommage que le disque soit introuvable.
Je vous remercie pour toute la musique que vous me faites découvrir. Continuez c'est vraiement interressant la découverte.

spar pulla said...
This comment has been removed by a blog administrator.