August 25, 2006

Le vent nous portera ?

Après "Land & Freedom" et "Capitaines d'Avril", deux de mes films fétiches, je vais me ruer demain sur "Le vent se lève" et soigner mon addiction à ces films sur la révolte, sur ces hommes qui prennent les armes (troublante cérémonie confidentielle ce matin, aux abords de la Gare du Nord, de mémoire aux combattants des deux guerres ... j'ai beau ne pas porter les militaires dans mon coeur, c'est fou comme ces choses là m'émeuvent). Une addiction que j'ai également tenté de soulager récemment avec le troublant "V For Vendetta". Je suis très preneur de conseils en la matière. J'ai d'ailleurs lu quelque part que le patachon Michael Mann voulait adapter "Pour qui sonne le glas". Il veut pas laisser Walter Salles s'en charger ? Bref ...

A l'instar de ce jeune homme, je suis en effet en manque. En manque d'un petit quelque chose d'indicible. D'espoir politique ? Peut-être. D'une vision, en tout cas, c'est certain. Alors on se soigne comme on peut. En reniflant devant son écran, en enviant ces hommes d'action. A grands coups de technicolor, et avec ceci, cette belle chanson qu'il vous propose .

Bon, c'est pas tout ça, mais je me suis lancé dans Moby Dick, et je repars sur les traces du léviathan. Le bonjour chez vous.

7 comments:

L'Anonyme de Chateau Rouge said...

Bonjour, Bonjour !

Alors bon niveau film de révoltés:

0 de Conduite de Jean Vigo (y a pas d'armes, que de la révolte)

The Take d'Avi Lewis et Naomi Klein (y a pas d'armes, que de la révolte.)

Clearstream expliqué à un ouvrier de chez Daewoo de Denis Robert (y a pas d'armes mais une caméra et de la révolte )

Alors bon niveau films de révolte (avec des armes):

Battle Royale de Kinji Fukazaku

La Saga des Morts Vivants de Georges Roméro

They Live de John Carpenter

Alors bon niveau films sur l'absurdité de la révolte (puisqu'elle amene d'autres formes d'aliénations):

Fight Club de David Fincher


Ps: pas encore vu Le vent se lève, mais si Land & Freedom est un grand moment de ma vie, je trouve que Keni ses dernieres années est devenu aussi inoffensif qu'Olivier Besancenot....Ses films ont un systeme propre qu'il répette à l'infini et finalement ne dérangent plus personne.... c'est bien triste.

Garrincha said...

Merci pour ces conseils !
Je n'ai vu que Battle Royale et Fight Club.

Finalement pas vu Le Vent se lève ce week-end, mais je me rattrape bientôt.

Et sinon, je n'ai pas vu les derniers Ken Loach. Quant à ne déranger personne, les réactions en Grande-Bretagne sur son petit dernier relèvent d'une hystérie collective très Bushienne, je trouve.

The Civil Servant said...

Hello
Le Leviathan est un monstre froid.
Mefie toi Garrincha

Garrincha said...

Je m'en doutais.

[et dire qu'on m'a offert ce bouquin pour mes 13 ans...]

affreuxthom said...

de retour et en grande forme, ile me semble...

changaili said...

çà m'étonne pas que l'ADCR trouve Loach mou du genou. Vais voir le vent se lève staprème...

Garrincha said...

A vrai dire, c'est un peu mou du genou...