December 02, 2004

Blips Between The Bars

Styrofoam

Acceptons ce postulat de départ : des batteries saturées et micro-découpées au scalpel peuvent être mélancoliques. Elles peuvent dire l’oppression et le désespoir.

Imaginons ensuite que ces batteries puissent se mesurer à un Nick Drake version punk, un type aussi lunatique que le baladin folk anglais mais dans une version beaucoup plus acide, violente et aigrie, dont les mots, sous des dehors presque doux, disent aussi la rage et l’emprisonnement.

Observons maintenant comment de ces désespoirs naît un chant à la fois mélancolique et martial, un hymne célébrant une lutte.

Elliot Smith - Between The Bars (Styrofoam Remix) [Offline]

Styrofoam, Arne van Petergen de son vrai nom, est signé chez Morr Music. Le styrofoam est par ailleurs une forme de polystyrène. Ami coiffeur ou fétichiste, il t’es même possible d’acheter des têtes en styrofoam sur Amazon ...

Ce titre est tiré d'un sampler de promotion de Morr Music, rassemblant des titres de Styrofoam, d'Isan et de The Go Find, distribué à l'origine au Japon lors d'une tournée cette année mais pas si introuvable que ça.

Nothing's Lost

L'homme avait commis deux albums : "A Short Album About Murder" et "I’m What’s There to Show Something’s Missing", ainsi que divers maxis (dont "Point Misser"). Un troisième album, "Nothing's Lost", vient de sortir et est disponible à peu près partout. [Buy]

Par ailleurs, l’homme en question s’est rendu coupable de remixes disponibles sur Epitonic :

The American Analog Set a ainsi offert The Postman en pâture à Styrofoam qui en a tire un “Just Like The Nineties Never Happened » Remix. [Offline]

Quant à Tristeza, groupe dont nous reparlerons inévitablement à un moment ou à un autre, c’est le titre Casio [Offline], tiré de l’excellent Mixed Signals, qui a subi les assauts de l’électronicien flamand.
------------------------------

Merci à John & Jonathan, respectivement de The Tofu Hut et de Green, pour avoir mis notre blog dans leurs liens. Nous leur rendrons évidemment la pareille, ainsi qu'aux autres blogs qui nous ont inspirés, dès que nous saurons comment customiser plus en détail cette page.
A billion thanks to John & Jonathan, respectively from The Tofu Hut & Green, for linking our site. We will reciprocate to their excellent sites, and to the other audioblogs that have inspired us, as soon as we learn how to.

3 comments:

Werbock said...

ORTF vire techno ? Je pensais être parti pour une croisière sur le Nil. Ohhhhh..... la cruelle désillusion ! Partout les machines, partout, partout.......

Garrincha said...

L'ORTF navigue tout simplement partout et n'ignore presque aucun rivage. L'ORTF aime les machines, mais pas toutes, comme elles aiment les musiques traditionnelles, mais pas toutes.

Merci pour tes commentaires et à bientôt.

Garrincha

Paul Irish said...

This Tristeza is fascinating.
Very nice. :)