September 16, 2008

pendez la haut et court : la liste de courses


Je suis invité à une fête samedi et si j'en crois l'invitation, je dois apporter tout ça :
  1. à boire : pas de problème
  2. d'éventuelles personnes de bonne compagnie : ça, je peux faire
  3. son amant : je peux en inventer un
  4. sa secrétaire : je peux en inviter une (merde, j'ai même toujours rêvé d'en inventer une)
  5. ses collègues de boulot célibataires : c'est hors de question
  6. un blogueur influent : DJ Barney ça compte ? Il connaît personnellement un talentueux réalisateur
  7. sa voisine du dessus : elle est morte (je crois)
  8. sa bonne humeur : elle est morte (j'en suis certain)
  9. ses tongs : je comptais justement en acheter, ma collection est un peu défraîchie
  10. son meilleur pote : je comptais justement en acheter, ma collection est un peu défraîchie
  11. à boire : cf. supra
  12. son vaccin antipalu : il est périmé
  13. un leader d'opinion : je m'apporterai donc moi-même, et je tâcherai de leader avec panache
  14. sa robe de soirée : elle est au pressing
  15. un ami de droite : euh, on est bien d'accord, le modem, c'est à droite ?
Elle a intérêt à être bien, cette soirée !

6 comments:

Ben said...

Tu peux également apporter ta femme, hein...

Garrincha said...

me souviens plus : une femme, ça s'amène ou ça s'apporte ?

Baptiste said...

bon, j'ai rien à faire samedi, ça tombe bien, je trouve, et puis il y a une cave en bas de chez moi...je pourrai me faire passer pour ton amant/ta secrétaire en robe de soirée, militante au modem/célibataire.
Je pense que je suis une affaire.

Garrincha said...

C'est combien pour le full package ?

Baptiste said...

on peut négocier. Mais la précision "collègues célibataires" me rend enclin à faire des efforts...je promets de ne pas parler de bluegrass.

Ben said...

Il ne sera pas nécessaire de l'apporter. Elle va le faire elle-même. Je lui envoie de ce pas l'invitation. Et toc.