December 09, 2004

The vibe is now here


Une parfaite chanson du dimanche. Pas n’importe quel dimanche, soyons clairs … Oublions toute velléité de repas familial dans pavillon de banlieue, ballade bucolique dans parc enchanté ou partie de scrabble endiablée contre grand-père dopé. Oublions aussi sortie culturelle dans musée surpeuplé, dégustation chic dans parc des expositions en toc ou ballade en bicycle pour éliminer les graisses accumulées.

Ce dimanche s’annonce (trop) solitaire, grisâtre et indécis. Il porte les stigmates des soirées précédentes : remugles d’alcool dans la bouche, odeur persistante de fumée sur la peau, spasmes musculaires douteux au niveau des globes oculaires, forte incapacité à formuler une pensée cohérente… Un dimanche parfait pour se traîner jusqu’à un petit bar du quartier, y rassembler en fin d’après-midi une petite tribu de rescapés et regarder la pluie mouiller le bitume en écoutant du bon son.

La tête qui hoche, l’étincelle qui revient, les mains enroulées autour d’un chocolat chaud. Entouré de ses amis. Amorphes, silencieux. Rêvant d’ailleurs. Ensemble.

DJ Nu-Mark – Brand Nu Live (feat. J-Live)

DJ Nu-Mark est l’alter-ego de Cut Chemist au sein de Jurassic 5, le collectif de la côte ouest ayant comme particularité de combiner les talents de deux DJ / producteurs. Beaucoup plus discret que son compère, qui multiplie pour sa part les collaborations avec les groupes issus de la galaxie Quannum et enchaîne les mixes avec DJ Shadow sur les excellents "Brainfreeze" et "Product Placement", le natif de LA s’était fait plutôt discret. L’oubli a été réparé puisqu’avec "Hands On", son premier album, il marie avec ferveur, talent et (beaucoup de) savoir-faire valeurs sûres (Organized Konfusion, Beatnuts, Viktor Vaughn), découvertes internationales (dont notre Shuriken national) et deux inédits.

Le premier bénéficie de l’imposante présence de Chali 2na, l’un des MCs de Jurassic 5. L’autre est le morceau d’aujourd’hui sur lequel vient poser J-Live, apôtre du rap conscient, professeur de littérature dans le Queens et producteur émérite, l’auteur de l’enthousiasmant "All of the Above", paru en 2002.

[Buy]

1 comment:

Tunui said...

Pour faire court, ce morceau défonce.

Par contre le meilleur album de J-Live est définitivement le bien nommé "The Best Part".

Une interview pas trop mal de J-Live ici:
http://www.abcdrduson.com/interviews/interview1.php?id=17