October 18, 2005

Boom Baps & Right Ways

Quelques petites bombinettes qui traînent dans mes valises depuis un moment.

J'ai redécouvert récemment le "Return of the Boom Bap", l'album qui se cache derrière son tube interplanétaire "Sound of da Police" et qui date quand même de 1993, suite à l'excellente chronique de l'Abcdr sur le sujet :
"Quand on est d’humeur à s’injecter une (très) bonne dose de minimalisme new-yorkais, il remplit efficacement sa fonction. Le titre de l’album annonce clairement la couleur. "Return of the boom bap means just that. It means a return of the real hard beats and real rap". Bref : pas l’ombre de basses ronflantes ni de grosses nappes de clavier à l’horizon. Un son sec et claquant : l’antithèse de la formule G-Funk qui sévit de l’autre côté des Etats-Unis."
Pas mal de très bons titres (Slap Them Up en particulier), mais j'ai choisi le plus minimaliste de l'album, un "Uh Oh" qui ne s'embarrasse décidement pas de la moindre fioriture. KRS-One, aka The Teacher, est décidément un des MCs les plus féroces de l'histoire du hip-hop, avec sans aucun doute Zach de la Rocha. Et quand on sait que les deux hommes ont fait un morceau ensemble ...

KRS-One - Uh Oh
[from Return Of The Boom Bap]

KRS-One, Zach de la Rocha & The Last Emperor - C.I.A. (Criminals In Action)
[from Lyricist Lounge vol. 1]

Contrairement à ce que son nom laisse suggérer, Haiku d'Etat est bel et bien un trio californien qui navigue pas très loin de la galaxie Quannum. Leur album bénéficie ainsi de la présence de Blackalicious, Lyrics Born & Lateef. Un album assez inégal, parfois très décevant (le single "Mike, Aaron & Eddie", assez soporifique), qui tourne trop souvent à la démonstration de virtuosité. Contrairement à Dujeous hier, on sacrifie ici parfois un peu trop la musicalité des morceaux et il faut patienter jusqu'à la deuxième partie de l'album. En tout cas, jusqu'à ce morceau en particulier et ses basses chantées du meilleur effet. A noter aussi un très bon et très jazzy "Transitions & Eras" avec Busdriver, puis un hommage à Run DMC sur "Build To Last", qui valent le détour.

Haiku d'Etat - Stoic Response
[from Coup de Théâtre]

C'est le ton souvent à la limite du toasting de KRS-One qui m'a rappellé cet excellent morceau figurant sur le deuxième album de Grand Agent, MC de Philadelphie qui s'occupe également du label allemand Groove Attack (Phife Dawg, Declaime, Lone Catalysts). L'album vaut aussi par le plus connu "This Is What They Meant", produit par Pete Rock.

Grand Agent - Right Way Street
[from Fish Outta Water]


3 comments:

Mo said...

Oui! J'ai aussi réécouté recemment cet album de KRS-One. Du très lourd. Pas de détail pour le Teacher. J'ai envie de dire: un classique!

Milox said...

Je lis souvent ton blog, mais je n'ai encore jamais laissé de commentaire... L'oubli est réparé, et je te remercie pour toutes ces découvertes musicales. Etant amateur de hip-hop, j'ai particulièrement apprécié ce billet !

nico nss said...

KRS, un vrai killer ! J'aime beaucoup Haiku D'Etat. L'un des morceaux qui me fout sur le cul à chaque fois : "Mike, Aaron and Eddie".