March 28, 2006

off to the motherland

Joie, paix, bonheur, sérénité et amitié entre les peuples ! Je commence à rentrer un paquet de missions ! Mes problèmes de thunasse devraient n'être bientôt plus qu'un mauvais souvenir ... Ceci étant, si vous - chers lecteurs - avez besoin d'un concepteur rédacteur talentueux et relativement pas cher, n'hésitez surtout pas ![mode business 0ff]

Surtout, grâce à ma chère et tendre, je pars samedi rendre visite à mes oncles et tantes en Egypte. Une petite semaine de découverte pour elle (un rite de passage aussi, avant le 15 juillet prochain) et de retour aux sources pour moi ...

Le mix "By Request", qui incorpore toutes vos enthousiasmantes suggestions, est bel et bien prêt, mais la (au demeurant très jolie) pochette ne l'est pas. Il vous faudra donc patienter un petit peu.

Avant de partir, cependant, petite revue de ce que j'ai entendu/trouvé/reçu ces derniers temps. Une fois n'est pas coutume, sans trop d'abusives déblatérationsDes promesses, des promesses ...

Sol Seppy :: Slo Fuzz
Sol Seppy :: Wonderland
Sol Seppy :: Wonderland (video)
[from The Bells of 1 2]

Sol Seppy mérite beaucoup plus que les quelques lignes que je pourrais bien écrire sur elles. Elle mérite un roman. Elle sera dans le mien. Elle mérite que vous l'écoutiez, et que vous tombiez amoureux de ce qu'elle fait. Elle mérite que vous achetiez son album. Ou que vous la téléchargiez illégalement mais que vous vous précipitiez pour la voir en concert dès qu'elle passera près de chez vous ... Là, à la fin du concert, vous vous approcherez près d'elle et vous lui susurrerez un tout petit merci du bout de vos lèvres intimidées. Et peut-être même qu'elle vous souriera.

Avant de sortir un album solo, Sophie - la jeune australienne qui se cache derrière Sol Seppy - a contribué à ceci et celà.

Peasant :: Be Free
[unreleased]

Peasant est un pote de Tom Thumb, déjà chroniqué sur ces pages. D'autres ont déjà parlé de lui. Entre temps, notre homme a continué à écrire, et son prochain album devrait paraître l'été prochain et s'appeler "Startled into Slumber". Premier extrait, donc, en forme de mélopée. Un peu bancale, un peu en retard sur la batterie. Terriblement juste.

Pascale Borel :: J'ai des copains
[unreleased]

Certains jours, le combat politique semble tellement fermé, tellement perdu d'avance, que l'on n'a même plus envie de le mener. Juste envie de cogner. Pas que sur Sarko mais surtout sur lui. En chantant du Rage Against The Machine. En rêvant à notre jeunesse idéaliste. Autant dire que ces journées ont récemment été assez nombreuses. Pascale Borel n'aurait en temps normal pas trop mes faveurs musicales, mais elle réussit à dire tout ça avec un peu d'humour. C'est déjà ça que les autres n'auront pas. [via Fluctuat]

Anomaly :: Chill
[from The Long Road]

Il y a toute une sous-scène de l'électro contemporaine qui se spécialise - pour faire court - dans le mélange entre blips et guitares acoustiques. C'est souvent très joli. C'est souvent très oubliable. Sauf quand ce sont les maitres du genre qui s'y attelent (Boards of Canada, Four Tet). Sauf quand des petits nouveaux trouvent de nouvelles recettes. Comme Tunng, Minotaur Shock ou, dans le cas qui nous occupe, un certain Anomaly qui ressemble à un personnage d'American Pie. (Et hop, une idée de mix qui naît dans ma petite tête !)

Maps :: Lost My Soul
[from Lost My Soul]

Le chanteur de Mercury Rev rencontre les deux larrons de Telefon Tel Aviv. Ils prennent un café ensemble dans un vieux dinner. Pas loin de Las Vegas. Ils ne trouvent pas grand chose à se dire. Ils sont en pause. Au studio depuis des heures, ils n'ont produit que de la soupe. De la bonne grosse soupe. Un truc affreux. En se marrant, l'un d'eux dit que s'ils sortent ça, ils vont finir sur VH1. Les autres ne rient pas.

Subitement, alors que l'un est en train de signer un autographe à la serveuse, un autre en train de commander un quatrième hamburger et le dernier en train de chercher des clopes, une chanson de Mars passe à la radio. Ils se regardent, se figent un instant et repartent en hurlant vers le studio. Et enregistrent ça. Par moments, ils choisissent un bouton au hasard et le tournent frénétiquement dans tous les sens. A d'autres, ils ne font presque rien. Pendant ce temps, le hamburger agonise, seul sur une table en formica.

***

Je m'arrête là. J'en ai encore tartiné partout ...
A dans 10 jours, si vous le voulez bien.

8 comments:

Anonymous said...

d'après la photo je dirais que c'est elle aussi qui chante sur wax taylor

Garrincha said...

Pas que je sache. La chanteuse invitée sur l'album de Wax Taylor (outre Doris Troy & Nina Simone qui sont samplés) s'appelle Charlotte Savary.

Tigermilk said...

Les chansons de Sol Seppy sont vraiment magnifiques ... merci

Ulrich Stakov said...

Tiens Sol Seppy, ça me dit vaguement quelque chose :p
Vive la compil' The Eighth Sin !! :))

L'Anonyme de Chateau Rouge said...

j'ai des copains et toi aussi, c'est magnifique, comme quoi il y a encore des raisons d'esperer. Vivement mardi si les syndicats et la gauche molle ne court-cuircuitent pas tout avec des concessions bidons.

The Civil Servant said...

Hey l'ami !
Les dix jours annoncés me semblent amplement dépassés.
I'm waiting for the man !

Reverend Frost said...

Le come-back, le come-back !

Garrincha said...

Here I come again ...